N2, dames : la révélation, Lorina Essomba

Chez les femmes, en N2, c’est au mental que Lorina Essomba, qui concourait en N3 l’an dernier est parvenue à s’adjuger l’or. Celle qui a remporté il y a 10 jours les championnats de France N1 des moins de 20 ans confirme son talent. En effet, la Gémenosienne a enchaîné les matchs à suspens (3 assauts gagnés à 15-14) jusqu’en finale où elle rencontre Ornella Vuletic (Faches). Sans trembler, elle porte l’estocade pour remporter le titre (15-10). Elle succède ainsi à sa coéquipière Anne Poupinet qui a cette année concouru en N1. Après avoir été vice-championne de France N3 l’an passé, elle prouve que ce changement de division est une nouvelle réussite et qu’elle aime relever les défis.

Les Parisiennes Laure Delage et Coline Gleizal, demi-finalistes malheureuses doivent se contenter d’une belle médaille de bronze.
Gémenos conserve ainsi son titre de Champion de France en individuel en N2.

Classement :

  1. Lorina ESSOMBA – GEMENOS
  2. Ornella VULETIC – FACHES
  3. Laure DELAGE et Coline GLEIZAL – PARIS RCF

N3, hommes : la puissance de Gémenos

En N3, Gémenos fait le plein. Le club Provençal place 3 tireurs sur le podium.

Le Gisorsien Emeric Royer, 25ème, parvient à se hisser jusque dans le carré final puis en finale lors de laquelle il rencontre Arthur Vincent. Ce dernier venge son coéquipier Jérémy Sanvoisin éliminé en demi-finale et propulse ainsi son club sur la plus haute marche du podium.

Parmi les médaillés de l’an passé, Seul Thybaut Espinas (Crest Livron), médaillé de bronze l’an dernier concourrait pour le titre. Cédric Rouger du club de Vincennes, Champion de France l’an passé n’était en effet pas candidat à sa propre succession.

Jérémy Sanvoisin et Pierre Klein sont parvenus à reprendre le dessus suite à leur 7ème place de la veille et offrent ainsi à leur club l’occasion de briller à trois reprises sur le podium.

  1. Arthur VINCENT – GEMENOS
  2. Emeric ROYER – GISORS
  3. Jérémy SANVOISIN et Pierre Klein GEMENOS

N3, dames : Louise Klein, reine de la N3

En N3, enfin, c’est Louise Klein qui s’illustre. Après un sans-faute en poules (seulement 3 touches reçues contre 25 données), elle se place tête de série n°1 du tableau. Aucun accident de parcours, pour la Gémenoise qui continue sur sa lancée. Irréprochable et appliquée, elle survole la compétition et n’encaissera jamais plus de 9 touches dans un assaut.

Pauline Rathier, son adversaire en finale a eu un parcours similaire à Louise Klein puisqu’après 4 victoires en poules, elle était deuxième au tableau intermédiaire. C’est donc un match à armes égales qui a eu lieu en finale. Sans démériter, la Parisienne a toutefois dû concéder sa première défaite de la compétition et s’offre le titre de vice-championne de France.

Sophie Mauran (Auzeville) et Jessica de Morais (Joué les Tours) complètent ce podium. Bonnie Dauzat du club de Bourges et médaillée de bronze l’an dernier, termine 7ème.

Classement :

  1. Louise Klein – Gémenos
  2. Pauline Rathier – Paris USM
  3. Sophie Mauran – Auzeville et Jessica De Morais (Joué les Tours)